Maîtriser la maladie de Mortellaro


Dans le cas de la maladie Mortellaro, il faut essayer d’agir plutôt que subir. Un concept de prévention et contrôle a été mis en place entre UFA et le SSB.


ag12_Dossier_Photo 1


La dermatite digitée (DD), ou Mortellaro, est une maladie infectieuse des onglons chez les bovins. Depuis sa découverte dans les années 80, elle s’est propagée dans la plupart des pays européens. En Suisse, la maladie touche 73% troupeaux de bovins laitiers suisses avec 29% d’animaux atteints. En phase aiguë, elle provoque des lésions douloureuses et des boiteries. La performance laitière et la fécondité en pâtissent.

Un concept a été mis sur pied entre UFA et le Service sanitaire bovin (SSB) pour prévenir et contrôler la maladie. Des stratégies préventives et curatives sont en effet nécessaires pour maintenir la DD sous contrôle dès l’apparition des premiers symptômes. La prévention doit englober les jeunes bovins et les animaux adultes (sans oublier les taries), en troupeau laitier comme en troupeau allaitant. Voici les points principaux du concept.
 
      Hygiène
L’hygiène est la première mesure pour réduire les risques d’infection. Le degré de salissures des couloirs, des aires d’exercice et de repos est en corrélation directe avec la propagation de la maladie. Les germes pathogènes responsables de la dermatite digitée trouvent des conditions favorables pour se propager dans le fumier.

Le passage des racleurs plusieurs fois par jour (> 6 fois) contribue à réduire l’humidité du milieu et à évacuer les bouses porteuses de tréponèmes. Des défauts d’aspérité et un sol humide peuvent conduire à une irritation et un ramollissement du derme, et ainsi faciliter l’installation de la bactérie. Au pâturage le risque de contracter la maladie est réduit.

      Santé des onglons
Les soins réguliers des onglons contribuent à éviter la propagation de la maladie et à identifier ses différentes phases. Comme la bactérie est transmissible lors du parage des onglons contaminés, il faut désinfecter les ustensiles après chaque animal. Pour les vaches à problèmes, un parage trimestriel est conseillé. L’introduction des jeunes animaux (primipares) dans le troupeau soit être soigneusement surveillée car ils sont particulièrement sensibles.

      Pédiluves
Le pédiluve contribue à contenir la maladie, sauf au stade de la lésion active. Diverses préconisations, telles qu’une longueur suffisante et un dosage de matière active adéquat pour une désinfection de chaque sabot, un positionnement du pédiluve en sortie de salle de traite pour un passage obligé, des sabots propres avant le bain et une aire fraîchement raclée en sortie sont à respecter pour garantir l’efficacité du traitement.

      Soins individuels
Les lésions aiguës doivent être traitées le plus précocement possible au moyen d’un traitement antibactérien local (spray antibiotique) afin d’éviter la propagation de la maladie et d’évoluer vers la guérison. En cas de non-réussite du traitement antibactérien local, le risque d’une maladie chronique est imminent. Les lésions aiguës doivent être contrôlées jusqu’à guérison.

     Alimentation
Une alimentation équilibrée a un impact majeur sur l’immunité et sur la santé des onglons. Les équilibres du rumen sont une des conditions préalables pour des onglons sains. Un pH acide dans le rumen, insuffisamment tamponné par la salivation, est source de substances nocives. Les toxines ainsi libérées favorisent des phénomènes de fourbure et prédisposent aux infections cutanées. La fourbure peut provenir d’acidose ou d’alcalose. Dans les deux cas, les fèces sont plus liquides et péjorent l’hygiène dans l’étable.

Le colostrum, l’apport en vitamines et oligo-éléments ainsi qu’une concentration élevée en éléments nutritifs sont importants dès la naissance, non seulement pour la croissance, mais également pour la muqueuse intestinale qui joue un rôle central dans l’immunité.

Les composés minéraux renforcent le système immunitaire qui peut malgré la présence de germes pathogènes surmonter la déclaration de la maladie. La supplémentation minérale des animaux de renouvellement est un paramètre du concept UFA Mortellaro.

Les oligo-éléments zinc, manganèse et cuivre, ainsi que les vitamines A, D3, E et l’association iode-sélénium, ont aussi un impact sur le système immunitaire et la santé des onglons. En utilisant des oligo-éléments hautement disponibles, des travaux de recherche ont démontré qu’il était possible de réduire la gravité de la maladie infectieuse des onglons.
Michel Dromard, UFA Puidoux, 24 mars 2017


PLUSIEURS STADES

La maladie est causée par plusieurs types de bactéries tréponèmes. L’humidité, le mauvais état de la peau de la vache et le manque d’oxygène sont les facteurs déclencheurs de la maladie, dont l’apparition est favorisée par une faible hauteur de sabot. La transmission des bactéries se fait par contact direct entre animaux ou indirectement via le fumier. La maladie est divisée en plusieurs étapes. Avec une détection précoce, le traitement clinique est possible avant et durant la phase aiguë.
MD, 24 mars 2017

 

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison



Le conseil de saison est accessible en ligne aux abonnés chaque mercredi.

Voyages

Île de Madère


Du 23 au 29 avril 2017, Agri vous emmène à l'île Madère, dans l'Atlantique, près des côtes africaines. Appartenant au Portugal, l'île produit des bananes destinées au marché local et métropolitain, des fleurs, et le vin de Madère qui jouit d'une grande réputation à l'exportation. Dans la vallée du nord (photo), les habitants exploitent la moindre parcelle de terrain qui n'est pas trop en pente en créant des terrasses.

Pour en savoir plus...


Brochure PA 14-17

Politique agricole 2014-2017

Agri et l’OFAG proposent en libre accès un document PDF regroupant la série «Dossier PA 2014-2017» publiée du 1er novembre 2013 au 2 mai 2014.

 Av des Jordils 1 - CP 1080 - 1001 Lausanne - Tél 021 613 06 46 - Fax 021 613 06 40 -

Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos / Vidéos

Archives

Voyages