Menu
 

Louer un tracteur, une solution souple


Le groupe GVS Agrar propose une large gamme de tracteurs Fendt à la location. Un moyen de limiter les risques financiers tout en bénéficiant d’un véhicule adapté à ses besoins.


ag07_dossier_mecanisation


Le groupe GVS Agrar propose une large gamme de tracteurs Fendt à la location. Un moyen de limiter les risques financiers tout en bénéficiant d’un véhicule adapté à ses besoins.

Aujourd’hui, pour le citoyen lambda, vivre sans véhicule particulier et louer une voiture ou un vélo en fonction de ses besoins n’est plus une prati­que étonnante. Dans le monde agricole non plus. Le groupe GVS Agrar propose en effet depuis une dizaine d’années la location de tracteurs à ses clients. La flotte à disposition, de marque Fendt, comprenait une vingtaine de tracteurs au départ. Elle compte aujourd’hui 70 véhicules loués chaque année, du tracteur viticole au tracteur de 400 chevaux. Le concept fonctionne bien en Suisse romande où l’on comptabilise la moitié des locations annuelles auprès du groupe GVS Agrar.

Besoins variables
Les tracteurs proposés à la location sont variés et personnalisables, à l’image des besoins des clients qui sont variables. En général, ces derniers se tournent vers la location pour éviter un investissement coûteux en louant le tracteur nécessaire durant les poin­tes de travail. «Les tracteurs viticoles se louent par exemple très bien au moment des traitements au printemps et en période de vendanges afin de couvrir les besoins des pics de travail et de gagner en souplesse», explique Gaétan Lavanchy, responsable commercial pour la Suisse roman­de auprès du groupe GVS Agrar.

Mais d’autres motivations peuvent intervenir dans la location. Les tracteurs de transport (série 700 chez Fendt) sont par exemple prisés par une catégorie d’exploitants agricoles qui se développent rapidement et souhaitent louer sur du court, voire du moyen terme avant d’investir. En fait, le concept de location peut convenir à tous les exploitants qui ne souhaitent ou ne peuvent investir dans l’immédiat. Il peut s’agir d’un man­que de liquidités ou encore d’assurer une transition «économique» sans acheter immédiatement, soit que l’on hésite sur le modèle, soit que l’on ignore si on aura besoin d’un tracteur à long terme, soit que l’on se trouve à un moment où il ne serait pas opportun d’investir.

Report d’achat
Le groupe GVS Agrar propose à ses clients d’acheter le tracteur à l’issue de la location. Si cette formule se révèle finalement plus onéreuse que l’achat direct, elle permet aux agriculteurs un peu limites au niveau des liquidités de disposer immédiatement du tracteur tout en reportant l’achat. Durant la phase de location, l’agriculteur ne paie que la location et les consommables. Ainsi, tout ce qui est du domaine de la maintenance, de la garantie et des intérêts reste à la charge du propriétaire. «C’est intéressant pour quel­qu’un qui veut éviter la charge d’entretien liée à un véhicule», estime Gaétan Lavanchy.

Tarif dégressif
Le tarif facturé pour la location dépend de la puissance du véhicule et de son utilisation. Ainsi, pour le modèle Fendt 211 Vario (110 CV), le tarif commence à 39 francs/heure pour une utilisation de moins de 200 heures sur la durée de location et s’établit à 29 francs/heure pour une utilisation de plus de 500 heures durant la location. Le modèle Fendt 724 Vario S4 (240 CV) est facturé 78 respectivement 58 francs/ heure. A noter que si le véhicule est employé moins de deux heures par jour, un tarif forfaitaire s’applique (74 francs/jour dans le premier cas, 146 francs/jour dans le second). Un forfait unique de 500 francs est également appliqué pour les frais de transport du tracteur.

Service professionnel
La location de tracteurs n’est pas tout à fait nouvelle; elle se pratique déjà entre agriculteurs. Pour Gaétan Lavanchy, louer auprès d’un professionnel revient certes plus cher qu’auprès d’un collègue, mais permet d’éviter les mauvaises surprises. «Le contrat de location stipule clairement les responsabilités de chacun. De plus, nous proposons toujours des modèles de l’année et garantis. Enfin, l’agriculteur qui loue un tracteur chez nous l’a à disposition chez lui et peut l’utiliser comme il veut. C’est donc plus souple pour le client que s’il doit également compter sur les besoins du propriétaire.»

Sur-mesure
Le groupe GVS Agrar ne dispose en fait pas d’une flotte spécifiquement destinée à la location. «Lorsqu’un client souhaite louer un tracteur, nous le commandons et l’équipons en fonction de ses besoins. Ainsi, si le client se décide à acheter le véhicule après la location, il lui correspondra exactement. Mais il n’y a bien entendu aucune obligation d’achat», explique Gaétan Lavanchy. Toutes les options sont envisageables, à l’exception de certaines spécificités comme une couleur trop originale qui ne permettrait pas au groupe de revendre le tracteur à l’issue de la location.

«Environ la moitié des clients finit par acheter le tracteur après l’avoir loué. Comme je dis souvent, l’essayer, c’est l’adopter! Avec le système de location, le client a le temps d’essayer le tracteur et de voir s’il lui convient. En général, les clients en sont satisfaits», témoigne Gaétan Lavanchy. Les autres tracteurs sont revendus en fin d’année comme véhicules de démonstration. «Une centaine de tracteurs partent tous les ans à la vente, parmi lesquels certains des tracteurs qui ont été loués. Cela nous permet d’offrir à nos clients des occasions récentes qui ont entre 500 et 1000 heu­res de travail. C’est d’ailleurs une gamme qui répond à une demande croissante, étant don­né la situation économi­que plus tendue de bon nombre d’exploitants.»

Outre le système de location-vente, GVS Agrar propose aussi la vente différée. Des arrangements sont enfin possible pour le paiement en plusieurs fois. «Notre devise est d’être à l’écoute du client. Nous trouvons toujours une solution qui lui convienne», assure Gaétan Lavanchy.
Elise Frioud, 17 février 2017
 
> Si vous souhaitez lire la suite de cet article dont les commentaires de Jean-Jacques Reymond et Gaël Corminbœuf dans l'e-paper (en page 27), vous devez disposer de votre mot de passe pour accéder à l'Espace abonné: http://www.agrihebdo.ch/newspaper/

 

E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison



Le conseil de saison est publié en ligne toutes les deux semaines, le mercredi; accès réservé aux abonnés.

Voyages

Brochure PA 14-17

Politique agricole 2014-2017

Agri et l’OFAG proposent en libre accès un document PDF regroupant la série «Dossier PA 2014-2017» publiée du 1er novembre 2013 au 2 mai 2014.

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages