Faucher tôt, une stratégie qui paie


Une fauche de l’herbe précoce et échelonnée permet d’assurer à la fois la qualité des herbages et une bonne repousse.


ag_fauchertôt


Chaque année, le producteur de lait est confronté au même dilemme: vaut-il mieux attendre pour que l’herbe soit plus fournie ou faut-il faucher à la première occasion de beau temps, même si la quantité n’est pas encore au rendez-vous?

 

L’adage dit: «fauche tard, fauche tôt, mais fauche quand il fait beau!». Il convient en effet au printemps de profiter de chaque fenêtre météo propice pour avancer dans la récolte des herbages, afin d’étaler les risques et d’améliorer la qualité globale des fourrages récoltés.

On se souvient qu’en 2016, ceux qui ont profité de faire une coupe précoce au début du mois de mai ont bien réussi et ont pu récolter de beaux regains à fin juin, en même temps que leurs collègues qui commençaient les foins. Même si les années se suivent et ne se ressemblent pas, on peut toutefois tirer des enseignements intéressant de cette année 2016 si particulière. Et
si l’on se réfère aux mesures effectuées par Agroscope en 2015 dans le cadre du projet «Progrès herbe», on peut tirer des conclusions similaires.

 

Etaler les risques

 

Le graphique ci-contre com­pare différentes dates de coupe (première fauche) effectuées à intervalles réguliers entre début mai et début juin en zone de plaine. On peut en tirer les informations suivantes:

 

  • plus on fauche tard, plus on augmente le rendement en première coupe (C1 vert foncé), et plus on en perd sur la deuxième coupe (C2 vert clair);
  • en fauchant tôt on peut effectuer une coupe de plus (C5 en noir) qu’en fauchant plus tard;
  • passé l’épiaison, le rendement continue d’augmenter, mais la qualité du fourrage baisse drastiquement!

 

On observe également que le potentiel total de lait par hectare est semblable avec une fauche au 12 mai (stade optimal) ou avec une fauche tardive (3 juin). Mais ceci est une valeur théorique, qui ne tient pas compte de l’appétence et de l’ingestion du fourrage par les laitières. Certains ont peut-être encore dans les granges des soldes de foin grossier difficile à faire consommer…

Pascal Rufer, ProConseil, 28 avril 2017

 

> Si vous souhaitez lire la suite de cet article dans l'e-paper (en page 25), vous devez disposer de votre mot de passe pour accéder à l'Espace abonné: http://www.agrihebdo.ch/newspaper/

 

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison



Le conseil de saison est accessible en ligne aux abonnés chaque mercredi.

Voyages

Brochure PA 14-17

Politique agricole 2014-2017

Agri et l’OFAG proposent en libre accès un document PDF regroupant la série «Dossier PA 2014-2017» publiée du 1er novembre 2013 au 2 mai 2014.

 Av des Jordils 1 - CP 1080 - 1001 Lausanne - Tél 021 613 06 46 - Fax 021 613 06 40 -

Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos / Vidéos

Archives

Voyages